Chaque année, des millions de vacanciers optent pour le voyage en camping-car. Ce mode de vacances est de plus en plus prisé à cause de l’immense sensation de liberté qu’il procure. Avec un camping-car, le voyageur peut emporter avec lui sa literie, sa salle de bain, sa vaisselle, en quelques mots son chez-soi, tout en étant itinérant. Ce mode de voyage permet également d’être au plus proche de la nature. Pourtant, voyager très loin avec cette demeure ambulante n’est pas forcément simple, mais c’est une expérience qu’il faut tenter si elle vous fait envie ! Vous partez bientôt en camping-car ? Voici nos conseils pour bien réussir votre voyage.

Bien choisir son véhicule

Le camping-car se décline en de multiples variantes : la caravane, la capucine, le profilé, l’intégral, le fourgon aménagé et la cellule amovible. Le choix dépend du nombre de personnes, du confort souhaité, du type de route à parcourir et surtout de votre budget. Mais, faut-il louer ou acheter son camping-car ? Le coût d’achat d’un camping-car est élevé, alors qu’il ne servira pas très souvent. Il sera donc plus intéressant de louer que d’acheter.

Faire la valise de son camping-car

Grâce à des équipements conçus pour des vacances en pleine nature, le camping-car vous permet de profiter pleinement de votre voyage, surtout quand il ne roule pas. Donc, voici une liste des équipements à checker avant le départ : des cales pour les arrêts, des rallonges électriques avec adaptateurs pour recharger ses appareils, un auvent, une lampe extérieure pour les soirées, des cordes à linge, une table et des chaises. Et pourquoi pas un barbecue à gaz et bien sûr, une trousse à outils ?

Ne pas emporter sa maison

Les plus petits camping-cars mesurent environ 10 m² et les plus grands vont jusqu’à 25 m². Mais, en moyenne, un camping-car a une quinzaine de mètres à partager. Alors, même si c’est tentant, n’y embarquez pas toute votre garde-robe ou toute votre bibliothèque. Emmenez juste l’essentiel : une ou deux valises, c’est déjà bien.

Planifier son parcours

Un voyage en camping-car réussi ne s’improvise pas ! Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut baliser son itinéraire en amont, en dressant une feuille de route. Votre véhicule est plus encombrant qu’une voiture. Vous devrez donc vérifier la hauteur maximale autorisée aux tunnels, ponts ou autres obstacles. Vous devrez aussi repérer les aires de services pour la recharge des batteries par exemple, ou la vidange des eaux usées.

Faire une conduite test avant le départ

Le premier trajet en camping-car demande toujours un temps d’adaptation. Peu de gens maîtrisent la conduite d’un tel véhicule du premier coup. De ce fait, il est recommandé de tester quelques manœuvres dans une rue calme avant de vous retrouver en pleine ville aux heures de pointe. N’oubliez pas de charger le véhicule avant de le tester.

Utiliser un GPS spécial camping-car

Opter pour les GPS spéciaux pour camping-car, car ils prennent en compte le poids, l’encombrement et la vitesse du véhicule. Les itinéraires qu’ils proposent indiquent non seulement les lieux de camping, les points d’intérêt, les aires de repos, mais également les stations-service adaptées.

Veiller à l’autonomie de son véhicule

L’autonomie du camping-car varie selon la consommation en eau, électricité et gaz des voyageurs. En général, on compte trois à quatre jours d’autosuffisance. À chaque étape, il est nécessaire de recharger les batteries (au sens propre), de faire le plein du réservoir d’eau potable et de vidanger celui des eaux usées. Il faut aussi vérifier régulièrement le niveau de bouteilles de gaz afin de ne pas manger froid ou se laver à l’eau très fraîche.

Si vous suivez à la lettre cette check-list, votre voyage en camping-car sera plein de bonne humeur. Donc, à vous de jouer ! Bon voyage !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :